As reported in French newspaper L’Express, in his inaugural speech at the new museum & memorial site at Les Milles French prime minister Jean Marc Ayrault made the following remarks, including a quote from Der Teufel in Frankreich:

« Je pense à l’écrivain Lion Feuchtwanger, qui publia dès 1942, exilé aux Etats-Unis, un récit de ses années d’internement : le Diable en France. Il nous fait prendre conscience du sentiment qu’ont pu éprouver ces amoureux de la République française, soudain ravalés au rang de « sujets ennemis ». « En Allemagne, écrit-il, quand quelqu’un vivait confortablement, on disait qu’il vivait comme Dieu en France. (…) Mais si Dieu se sentait bien en France, on pouvait dire également que le Diable n’y vivait pas mal non plus. (…) Je ne crois pas que le Diable auquel nous avons eu affaire en France en 1940 ait été un Diable particulièrement pervers qui aurait pris un plaisir sadique à nous persécuter. Je crois plutôt que c’était le Diable de la négligence, de l’inadvertance, du manque de générosité, du conformisme. »

(click on image for full digital version of the book)

Leave a Reply